Les réseaux de pharmacies du Québec dévoilent deux nouveaux outils pour aider les pharmaciens à traiter la douleur aiguë de façon optimale et responsable, lorsque des opioïdes sont prescrits.

Montréal, le 17 avril 2018 – L’Association des bannières et des chaînes de pharmacies du Québec (ABCPQ) dévoile aujourd’hui deux nouveaux outils sous forme d’un algorithme d’aide à la décision et d’un formulaire d’aide à l’obtention d’un consentement éclairé au traitement, qui sont proposés à tous les pharmaciens du Québec afin de les supporter dans leurs efforts pour assurer une utilisation efficace et avec un minimum d’effets indésirables des médicaments de la famille des opioïdes. Ces outils devraient en outre contribuer à contrer la crise des opioïdes.

Deux nouveaux outils cliniques destinés aux pharmaciens

En plus d’avoir participé directement aux efforts des différents acteurs de la pharmacie pour s’assurer d’une disponibilité étendue de la naloxone au Québec ces derniers mois, l’ABCPQ a récemment consulté une pharmacienne experte en traitement des dépendances, Mme Félice Saulnier, et un pharmacien en traitement de la douleur, M. Philippe De Grandpré afin de concevoir un algorithme d’aide à la décision qui favorisera une évaluation exhaustive de chaque patient, et qui a pour objectif de réduire le risque de dépendance, d’abus ou de surdose au médicament qui naitrait d’une prescription d’opioïdes à des patients dits « naïfs ».

Dans la même foulée, l’ABCPQ a également développé un formulaire de consentement éclairé à être utilisé au moment de l’exécution d’ordonnances d’opioïdes pour le traitement de la douleur aiguë. L’objectif est de faciliter des discussions parfaitement transparentes entre le pharmacien et son patient afin de favoriser un traitement optimal de la douleur tout en gérant les risques.

« Un des principaux objectifs de l’Association est d’appuyer les pharmaciens affiliés aux chaînes et bannières en leur fournissant des outils cliniques et opérationnels pour les soutenir dans les défis qu’ils peuvent rencontrer et faciliter leur travail, explique Denis M. Roy, président de l’ABCPQ. L’algorithme et le formulaire de consentement se veulent des mesures de prévention additionnelles et complémentaires aux pratiques régies par l’Ordre des pharmaciens, afin d’agir ensemble en amont dans la lutte contre la dépendance et les surdoses d’opioïdes. Nous souhaitons continuer de contribuer au fait que la consommation d’opioïde des Québécois est plus faible que celle de la population des autres provinces1 tout en traitant la douleur des patients de façon optimale. »

Ces outils ne s’avèrent pas un substitut au jugement professionnel des pharmaciens, mais plutôt des aide-mémoires qui contribueront à une collaboration toujours plus efficiente entre le médecin et le pharmacien, au bénéfice du patient.

Sensibiliser les Québécois aux risques inhérents de la prise d’opiacés

Les Québécois sont déjà sensibilisés aux ravages de la crise du fentanyl qui a causé à ce jour le décès de quelques milliers de Canadiens depuis deux ans, mais encore peu sont au fait des précautions à prendre lors de la consommation de tous types d’opioïdes, incluant les médicaments d’ordonnance qui peuvent être prescrits pour lutter contre la douleur aiguë – notamment à la suite d’une intervention chirurgicale médicale ou dentaire. Selon Statistique Canada, près d’un Canadien sur trois a consommé une forme de médicaments opioïdes au cours des cinq dernières années et les victimes de surdoses sont en augmentation depuis les deux dernières années partout au pays. L’ABCPQ espère que les outils rendus disponibles aux pharmaciens dès aujourd’hui assureront une meilleure compréhension et sensibilisation des patients face aux risques potentiels associés à la consommation d’un opioïde qui demeure une alternative souvent incontournable dans le traitement de la douleur aiguë.

À propos de l’Association des bannières et des chaînes de pharmacie du Québec

L’Association des bannières et des chaînes de pharmacie du Québec (ABCPQ) soutient les pharmaciens communautaires dans leur rôle clinique, en collaborant au développement d’un environnement optimal pour les bannières et chaînes ainsi que leurs réseaux de pharmacies affiliées, et ce, au bénéfice direct de millions de patients de toutes les régions du Québec. Dans la poursuite de cette mission, l’ABCPQ développe plusieurs initiatives face à des enjeux provinciaux et nationaux de santé, notamment face aux défis d’accès aux soins de santé de première ligne, à la promotion de la prévention en santé, de même qu’à l’usage optimal des médicaments. L’ABCPQ regroupe les chaînes et bannières québécoises suivantes : Accès Pharma chez Walmart, Centre Santé chez Provigo/Maxi, Familiprix, Groupe Jean Coutu, Pharmaprix, Proxim, et Uniprix.

1 https://secure.cihi.ca/free_products/pan-canadian-trends-opioid-prescribing-2017-fr-web.pdf

– 30 –

Renseignements :

Hugues Mousseau
ABCPQ
514 945-8358

hmousseau@syrusreputation.com